Cette journée d’étude a pour objectif de faire circuler les savoirs entre pouvoirs publics et universitaires sur l’état des dispositifs de démocratisation de l’enseignement supérieur (Quel est le public cible de ces dispositifs ? Quelle est l’histoire de ces dispositifs ? Quels sont leurs effets sur les trajectoires des élèves ?).

Des programmes d’ouverture sociale de l’enseignement supérieur ont été mis en place au début des années 2000 en France, soulignant le manque de diversité sociale parmi les étudiants et des mécanismes de reproduction sociale qui existent plus particulièrement dans les filières les plus sélectives de l’enseignement supérieur, telles que les Grandes Écoles et les Classes Préparatoires aux Grandes Écoles (CPGE). En 2001, Sciences Po Paris met en place les Conventions d’Éducation Prioritaire (CEP) à destination d’élèves scolarisés dans des établissements Zones d’Éducation Prioritaire (ZEP) afin de les aider à rentrer dans cette grande école. En 2003, c’est l’école de commerce parisienne l’ESSEC qui a mis en place le programme « Une prépa, une grande école, pourquoi pas moi ? » proposant à des lycéens un tutorat assuré par l’école sur trois années. Dans cette dynamique d’ouverture sociale des grandes écoles et des classes préparatoires, le Programme d’Études Intégrés (PEI) est créé en 2007 par Pierre Mathiot, directeur de Sciences Po Lille, afin d’aider les élèves de terminale à intégrer l’école.

Le programme va très vite se développer afin de s’adresser aux collégiens et aux lycéens. Dans cette perspective, le thème de la démocratisation de l’enseignement supérieur est de plus en plus débattu dans l’espace public par des acteurs politiques, médiatiques et universitaires. Les Cordées de la Réussite désignent un dispositif d’ouverture sociale de l’enseignement supérieur mis en place et géré par les Ministères de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI) et de l’Éducation Nationale, de la jeunesse et des sports (MENJS).

Ce dispositif a pour ambition de briser des mécanismes d’autocensure et d’accompagner au mieux les élèves de la quatrième à la terminale, scolarisés en priorité dans des établissements labellisés Réseau d’Éducation Prioritaire (REP et REP +) ou implantés en milieu rural isolé. Cette journée d’étude, organisée lors de la semaine des Cordées de la Réussite, permettra de discuter, tant du point de vue quantitatif et qualitatif, des effets, négatifs et positifs, des dispositifs sur les trajectoires des élèves. Elle donnera ainsi la parole aux acteurs publics en charge de cette question dans la Métropole Lilloise ainsi qu’à des universitaires (chercheurs et doctorants) travaillant spécifiquement sur cette thématique.

date : mercredi 18 janvier 2023, 09h45-17h30 🌐

Generated by Feedzy