L’État, par l’intermédiaire de la Direction régionale aux droits des femmes et à l’égalité entre les femmes et les hommes, et la MESHS s’associent pour porter le projet GREVIF, Groupe de Recherche et d’Etude sur les Violences Intrafamiliales.

L’objectif est de lancer et porter un projet de recherche régional et pluridisciplinaire associant des chercheurs et chercheuses de plusieurs disciplines et des acteurs non académiques, afin de dresser un état de la recherche sur les facteurs et moyens de prévention des violences conjugales et d‘envisager de nouvelles pistes de recherche pour mieux les appréhender.

Un Groupe de recherche et d’étude sur les violences intrafamiliales sera donc constitué et aura pour mission de concevoir et réaliser un projet partenarial pour :

assurer un suivi et conseil permanent dans le domaine ;
identifier les facteurs de violences conjugales afin de cibler l’action publique de prévention de ces violences ;
proposer des préconisations et des supports de formations et autres outils pratiques (fiches-réflexes) à destination des professionnel(le)s de terrain.

Afin que cette recherche mène à ces préconisations, deux éléments seront à prendre en compte tout au long du travail :

la participation des acteurs locaux à toutes les phases du projet (création de l’AMI, collecte de données, préconisations…) ;
l’approche territoriale (i.e. infra-départementale) : différents territoires de la région Hauts-de-France (voire au-delà) devront être étudiés et comparés. L’arrondissement de Douai sera l’un d’entre eux.

Le projet se déroulera en 3 phases :

Constituer une équipe pluridisciplinaire de chercheurs et chercheuses (psychologues, sociologues, historien(ne)s, anthropologues, psychiatres, juristes, chercheurs et chercheuses en sciences de l’éducation, etc.) pour mener un travail préparatoire (revue de littérature, ateliers débouchant sur une première journée « état et perspectives » sur ces violences) ;
Lancer un AMI recherche incluant la collecte de données auprès des différents acteurs concernés dans la région et en particulier dans le Douaisis (police, gendarmerie, pompiers, éducation nationale, professionnel(le)s de santé, personnels de la protection judiciaire de la jeunesse, magistrats, avocat(e)s, bailleurs sociaux, associations prenant en charge victimes ou auteurs, assistance sociale, etc.) pour mettre en oeuvre des projets de recherche (doctorats, thèses CIFRE/COFRA) ;
Valoriser les travaux de recherche réalisés en organisant un colloque de restitution des résultats et en assurant leur diffusion, notamment à travers des fiches, guides et formations.

Cet appel à participation s’adresse aux membres des laboratoires affiliés à la MESHS présents sur l’ensemble du territoire des Hauts-de-France. Les réponses sont attendues par courriel impérativement avant le 15 février, afin de nous faire part de votre intérêt pour intégrer ce groupe, contribuer à ses travaux ou vous y associer.

 

date : jusqu’au mercredi 15 février 2023 🌐

Generated by Feedzy