Référence : UAR3185-INEBON-030

CDD de 4 mois – poste à mi-temps

Date d’embauche prévue : 15 mars 2023

Rémunération : Entre 1118 et 1179 euros bruts mensuels (poste à mi-temps) selon expérience

Niveau d’études souhaité : Bac+4

Consulter l’annonce en ligne

Missions :

Les travaux de recherche sur les violences conjugales sont nombreux. Ce poste a pour objectif de réaliser une synthèse des travaux de recherche existants afin de dresser un panorama des principaux résultats de recherche en la matière.

Ce travail débouchera sur une première journée d’étude « état et perspectives sur les violences conjugales » qui aura lieu fin juin 2023. La personne recrutée pourra ainsi être associée à la diffusion de connaissances et/ou à l’organisation d’évènements.

Activités :

– Réaliser la synthèse des travaux de recherche sur les violences conjugales déjà existants sur trois types de population : les victimes de violences conjugales, les auteurs de violences conjugales et les enfants victimes et/ou témoins des violences conjugales de leurs parents

– Contribuer à identifier à partir de ces travaux les facteurs de risque et de protection en matière de violences conjugales, ainsi que les résultats des actions/politiques publiques déjà expérimentées

– Participer à l’organisation de la journée d’étude issue de cette synthèse

Compétences :

– Diplômé de sciences humaines et sociales (sociologie, droit, psychologie…) ou sciences politiques

– Connaissance des méthodes de revue de littérature

– Excellentes capacités de synthèse

– Rigueur

– Autonomie

– Travail en équipe et capacités relationnelles

– Bonnes capacités rédactionnelles

– Bonnes connaissances en médiation scientifique (diffusion de savoir scientifique auprès d’acteurs non académiques)

– Lecture du français et de l’anglais

Un intérêt pour le sujet des violences conjugales est indispensable, seront appréciés une appétence pour l’interdisciplinarité et une ouverture à la complémentarité des disciplines. Une expérience dans l’organisation d’évènements scientifiques (séminaires, colloques), sans être indispensable, serait appréciée.

Contexte de travail :

L’État et la MESHS s’associent pour porter le projet GREVIF, Groupe de Recherche et d’Étude sur les Violences Familiales.

L’objectif est de :

1) dresser un état de la recherche sur les facteurs et moyens de prévention des violences conjugales

2) envisager de nouvelles pistes d’actions pour mieux les appréhender.

Un groupe de recherche et d’étude sur les violences conjugales s’est donc constitué et a pour mission de concevoir et réaliser un projet partenarial pour :

1. Assurer un suivi et conseil permanent dans le domaine ;

2. Identifier les facteurs (individuels et contextuels) de violences conjugales afin de cibler l’action publique de prévention de ces violences ;

3. Proposer des préconisations et des supports de formations et autres outils pratiques (fiches-réflexes) à destination des professionnels de terrain.

Ce poste s’inscrit dans ce 2e objectif.

Ce travail sera réalisé sous la responsabilité hiérarchique de la Directrice de la MESHS, et la responsabilité opérationnelle de la Déléguée aux droits des femmes et à l’égalité femmes-hommes de la Préfecture du Nord. La responsabilité scientifique sera définie dans un deuxième temps.

Ce poste est proposé à mi-temps.

Contraintes et risques :

Déplacements à prévoir.

Le poste est basé en métropole lilloise principalement (Sites de l’Université de Lille et de la MESHS, Préfecture) et, le cas échéant, ponctuellement dans le Douaisis.

Pour postuler : https://emploi.cnrs.fr/Gestion/Offre/Default.aspx?Ref=UAR3185-INEBON-030

Date limite de candidature : 3 mars 2023

date : jusqu’au vendredi 03 mars 2023 🌐

Generated by Feedzy