Il est aujourd’hui possible d’intégrer une école d’ingénieurs sans suivre la spécialité Mathématiques au lycée, bien que cela peut s’avérer difficile. La spécialité Mathématiques étant largement désertée au lycée depuis quelques années, les écoles d’ingénieurs ont dû s’adapter. C’est pourquoi elles le font très doucement et avec crainte. Elles exigent généralement des candidats qu’ils aient une formation solide en Mathématiques, en Sciences Physiques et en Informatique, qui sont des spécialités possibles dès la classe de Première et essentielles pour la formation d’ingénieur. 

 

Le profil type pour rentrer en école d’ingénieurs

Le profil type pour rentrer en école d’ingénieurs varie en fonction des établissements, mais il est toujours attendu des candidats une formation scientifique solide. Au lycée, il est conseillé de faire le choix, dès la classe de Première, des spécialités suivantes : Mathématiques, Physique-Chimie, Science de l’Ingénieur ou Numérique et Sciences Informatiques. En Terminale, il est ensuite préférable de poursuivre en priorité la spécialité Mathématiques et au second choix l’une des trois autres citées. Les candidats ayant également une connaissance de base en informatique sont privilégiés. Il peut aussi être attendu des compétences en résolution de problèmes. Tous les anciens diplômés d’écoles d’ingénieurs correspondaient plus ou moins à ce profil et suivaient une option Mathématiques. 

La réforme du lycée de 2018, véritablement mise en place cette année en raison de la crise sanitaire, a causé du tort à la spécialité Mathématiques qui est de moins en moins convoitée. C’est pourquoi le profil type du candidat à une école d’ingénieurs risque d’évoluer avec le temps, en trouvant une alternative aux Mathématiques ; les autres sciences, notamment les sciences humaines et sociales, sont ainsi mises en avant. En 2022, 5,4% des admis en école d’ingénieurs ne suivaient pas de mathématiques, contre 3,7% en 2021. 

Certaines écoles s’adaptent déjà à ces nouveaux profils en revoyant les épreuves du concours, de manière à leur laisser une chance. La combinaison Mathématiques et Physique-Chimie reste prioritaire, ayant comptabilisé en 2022 plus de 92% des admis avec ce profil type.

 

Les autres voies possibles

Certaines écoles d’ingénieurs acceptent maintenant des candidats ayant des antécédents académiques différents, tels que des élèves ayant une formation en économie, en gestion, en droit ou en sciences humaines. Ces écoles proposent donc d’offrir des programmes de formation qui permettent aux étudiants d’acquérir les connaissances en mathématiques et en sciences nécessaires pour réussir dans le domaine de l’ingénierie. 

Il y a également la possibilité de suivre l’option facultative Mathématiques complémentaires en Terminale qui n’est pas aussi intense que la spécialité Mathématiques ou l’option Mathématiques expertes. De cette manière, vous gardez un lien avec la discipline et vous multipliez vos chances d’intégrer l’école de votre choix : à condition de continuer à faire des sciences, l’admission est envisageable. 

Par exemple, il est tout à fait possible de postuler au concours Puissance Alpha, Geipi Polytech et Avenir si vous avez suivi la spécialité Mathématiques en classe de Première, deux spécialités scientifiques en Terminale (parmi Physique-Chimie, Sciences de la Vie et de la Terre, Numérique et Sciences informatiques, Sciences de l’ingénieur) et l’option Mathématiques complémentaires. Pour le concours Avenir, vous aurez un exercice de Mathématiques comportant 45 questions sur le programme de la spécialité en Première et de l’option en Terminale. Pour le concours INSA, en revanche, il faut obligatoirement avoir suivi la spécialité Physique-Chimie en Terminale, avec une autre spécialité scientifique et l’option Mathématiques complémentaires. 

 

Il est important de se renseigner sur les exigences spécifiques de chaque école d’ingénieurs afin de déterminer toutes les options disponibles. Il est également possible de prendre des cours de Mathématiques supplémentaires pour combler les éventuelles lacunes ou encore des programmes de préparation aux écoles d’ingénieurs organisant des cours intensifs de Mathématiques et de Sciences Physiques pour aider les étudiants à se préparer.

The post Les écoles d’ingénieurs de plus en plus ouvertes aux profils sans maths ? first appeared on Cours Thalès.

Generated by Feedzy