Les épreuves du Baccalauréat approchent pour nos lycéens et avec cela les épreuves des enseignements de spécialité, sur lesquelles il y a généralement beaucoup à miser en fonction de leurs choix d’orientation Post-Bac. Chaque lycéen en classe de Terminale dispose de deux spécialités, à raison de six heures par semaine pour chacune, qui découlent de deux épreuves finales avec un coefficient élevé. 

Du lundi 20 au mercredi 22 mars auront lieu ces épreuves écrites bien particulières et propres à chaque spécialité. Il est nécessaire d’organiser ces derniers jours de façon productive et organisée ; Cours Thalès vous accompagne dans cette ligne droite décisive pour votre avenir.

 

Quelles méthodes par spécialité ?

Il existe diverses méthodes très efficaces pour réviser dans les meilleures conditions, il n’appartient qu’à vous de les essayer jusqu’à temps de trouver celle qui vous correspond. 

Chaque épreuve de spécialité est également différente et nécessite une méthode bien spécifique ; commencez par vous renseigner sur le déroulement de votre épreuve. Ensuite, il est évidemment primordial de relire vos cours, peu importe l’enseignement. 

Pour certaines spécialités, notamment les Mathématiques, il va être essentiel de faire et refaire les exercices jusqu’à temps de les réussir ; ceux vus en cours comme ceux des annales des années précédentes. En vous mettant dans les conditions d’examen, c’est-à-dire en éloignant de votre cours et de son corrigé, vous diminuerez le stress le jour J, puisque vous aurez déjà plus ou moins anticipé l’expérience. 

Concernant l’épreuve de SVT, il est conseillé de rédiger des fiches de révision pour chaque notion, de manière à les apprendre par cœur. Afin de connaître les définitions, créez-vous un lexique et lisez-le ponctuellement, plusieurs fois par jour. Ne sous-estimez pas l’importance des schémas et entraînez-vous à en faire plusieurs. 

L’épreuve de Physique nécessite elle aussi de s’entraîner avec les précédents sujets. 

Concernant l’épreuve de SES, il s’agit de mettre un point d’honneur sur les définitions qui sont très importantes ; tâchez de ne pas vous emmêler les pinceaux en créant une fiche bien précise par définition.

S’entraîner en reconstituant les conditions de l’examen est probablement la meilleure technique de révision, toutes spécialités confondues, puisqu’elle vous incite à être productif. 

 

Comment se concentrer et s’organiser ?

Au mieux vous anticiperez votre épreuve, au mieux elle se déroulera. Une fois que vous avez pris connaissance du déroulement de votre épreuve et des meilleures techniques de révision pour celle-ci, l’objectif est de réussir à s’y mettre ; c’est peut-être ce qu’il peut y avoir de plus difficile à faire. 

L’organisation d’un planning est toujours idéal, à condition qu’il soit réaliste. Organisez-vous de vraies pauses et des temps de révision atteignables, auquel cas vous risquez de vous surmener, vous stresser et de fait, vous rendre moins productif. Néanmoins, lorsque vous entrez dans une phase de révision, peu importe sa durée, il est essentiel de couper votre téléphone et toute autre source de distraction. 

La méthode du deep work peut s’avérer très utile puisqu’elle incite à se rendre complètement disponible en éloignant tout divertissement possible le temps d’une durée déterminée. Cette durée doit, une fois de plus, être proportionnelle à vous, votre capacité de concentration, votre besoin de pauses, etc. 

Alternez entre vos deux épreuves à réviser ; cela vous permettra d’aérer votre esprit, en créant des temps bien fragmentés de travail et de repos. 

La méthode des flashcards permet elle aussi une concentration optimale ; sa praticité permet de s’auto-interroger ou de se faire interroger de façon rapide et efficace. 

 

Quelle organisation le jour J ?

Il existe plusieurs astuces pour vous faciliter la tâche le jour J. La méthodologie est effectivement aussi importante que vos connaissances. Encore une fois, chaque spécialité présente une épreuve différente, mais les bases restent les mêmes pour chacune. 

Afin d’éviter de stresser et de se précipiter, il vous faut prendre le temps de lire l’énoncé et le sujet. Lisez-les autant de fois que nécessaire puis analysez-les, ce ne sera jamais du temps perdu, au contraire, puisque cela constitue la base du travail que vous allez effectuer par la suite. 

Munissez-vous ensuite d’un brouillon sur lequel vous prenez toutes les notes que vous souhaitez ; des mots clefs, votre plan, votre introduction. Ce brouillon sera l’allié de votre copie, sans quoi celle-ci ne sera pas aussi propre et constructive. 

Une fois que vous entamez le travail, consacrez-vous à un seul exercice à la fois. En cas de blocage, il est inutile d’insister ; passez à un autre et revenez-y plus tard, vous aurez forcément les idées plus claires à ce moment-là. 

Pour l’épreuve de SES, par exemple, vous pouvez utiliser la méthode AEI, à savoir affirmer, expliquer, illustrer.  

Enfin, organisez votre épreuve de manière à garder un temps de relecture et d’auto-correction finale ; cela est décisif pour la qualité de votre copie.

 

Il vous reste encore quelques jours pour préparer au mieux cet examen ; veillez à l’utiliser de manière utile, notamment grâce à Cours Thalès et ses fiches de révision détaillées et adaptées à chacun de vous. Ces épreuves de spécialité représentent vos choix et les disciplines dans lesquelles vous trouvez un intérêt tout particulier, il est donc encore plus intéressant de les travailler.

The post Comment réussir vos épreuves de spécialité en Terminale ? first appeared on Cours Thalès.

Generated by Feedzy