Cinq ans après la réforme du Baccalauréat général et technologique et bien que bouleversé par la crise sanitaire, il est maintenant possible de faire un point sur celle-ci. Les enseignements de spécialité étant bien installés, l’année scolaire 2022-2023, la première à être complètement dépourvue d’aménagements sanitaires, permet d’observer de plus près les choix des lycéens et lycéennes. Quelles spécialités ont été les plus populaires ? Les moins populaires ? Une évolution est-elle constatée par rapport à l’année précédente ?

 

Le choix des lycéens

Les chiffres nous sont parvenus le jeudi 2 mars par le Ministère de l’Éducation Nationale. Ils permettent de constater une similarité avec l’année précédente. 

En effet, la spécialité Mathématiques est toujours la plus prisée, ayant à son actif cette année un total de 150 848 élèves. Après elle, la spécialité SES compte 137 186 élèves, la Physique-Chimie en compte 114 685, l’Histoire-Géographie, Géopolitique et Sciences Politiques en compte 106 277, et enfin la SVT en compte 92 824, ce qui constitue le top 5 des spécialités les plus choisies en 2022. 

En somme, environ 70% des élèves font le choix des Mathématiques, 50% celui de la Physique-Chimie, et 40% celui de SVT ou SES. Les élèves de Terminale doivent garder deux spécialités parmi les trois ayant été choisies en classe de Première, que nous appelons « triplette » ou « doublette ». 

Les combinaisons les plus prisées sont Mathématiques et Physique-Chimie, puis Histoire-Géographie, Géopolitique et Sciences Politiques et Sciences Économiques, et enfin Physique-Chimie et SVT. Ces doublettes ressemblent beaucoup aux anciennes filières S et ES, qui permettent notamment d’intégrer des études de médecine, de commerce ou encore une école d’ingénieurs. 

En Première, la triplette la plus populaire en 2022 est la suivante : Mathématiques, Physique-Chimie, SVT, avec un total de 109 398 élèves. Force est de constater que les branches scientifiques et économiques ont le monopole des choix d’orientation, à l’inverse des filières littéraires, artistiques ou encore écologiques. 

La spécialité artistique la plus choisie est Arts Plastiques, mais elle comptabilise seulement 3,1% des élèves de Première. La plupart des parents, soucieux de l’avenir de leurs enfants, estiment que le choix des Mathématiques, ou d’une spécialité scientifique ou économique, assure de plus grandes possibilités après l’obtention du Baccalauréat. 

 

Les changements par rapport aux années précédentes

Les années précédentes, malgré les particularités ayant été mises en place à cause de la crise sanitaire, ressemblent sensiblement à l’année scolaire 2022-2023. Par exemple, en 2020, la triplette la plus choisie avait également été Mathématiques, Physique-Chimie et SVT,  en y comptant 28% d’élèves en classe de Première. Cette priorité aux filières scientifiques et économiques ne date effectivement pas d’hier ; en 2018, 52% des lycéens faisaient le choix du Baccalauréat S, 34% le Baccalauréat ES et 14% le Baccalauréat L. Néanmoins, une évolution a été constatée du côté des Mathématiques. Cette spécialité, bien qu’étant la plus choisie, est aussi celle dont le niveau est en chute libre, et dont le taux d’abandon est très inquiétant, tout particulièrement pour la gente féminine. Cette année, elle est justement moins abandonnée entre les classes de Première et de Terminale que les années précédentes, et surtout par les lycéennes ; 56% des élèves de Terminale suivent cette spécialité. Ce chiffre étant encore trop juste et posant des problèmes d’égalité, les Mathématiques redeviendront une discipline obligatoire à partir de la rentrée scolaire 2023. 

 

Cette année, pour la première fois, les notes de ces épreuves de spécialité vont figurer dans les dossiers Parcoursup des élèves de Terminale, afin d’orienter leurs choix post-Bac au mieux. Ces épreuves ont lieu du 20 au 22 mars 2023.

The post Les spécialités les plus demandées en 2022 first appeared on Cours Thalès.

Generated by Feedzy