Du 27 mars au 1er avril avait lieu la Semaine de la presse et des médias dans l’École en France. Tous les établissements inscrits, allant de l’école primaire au lycée, accueillait donc cet événement particulier, servant à sensibiliser les enseignants et leurs élèves aux divers médias et leur fonctionnement. Pap Ndiaye, le ministre de l’Éducation nationale, a profité de l’arrivée de cette semaine pour annoncer ses prochains objectifs.

Qu’est-ce que l’éducation aux médias ?

A l’heure où les médias font partie intégrante de nos vies et où l’information n’a jamais été aussi accessible mais également autant falsifiée, cette initiative était la bienvenue. Il s’agissait non seulement de la 34ème édition de la Semaine de la presse et des médias, mais aussi du 40ème anniversaire du CLEMI, le Centre de Liaison de l’Enseignement et des Médias d’Information. 

C’était donc le moment le plus propice pour Pap Ndiaye d’évoquer la création d’un atelier d’éducation aux médias et à l’information. Celui-ci aurait lieu au moins une fois par an dans tous les niveaux de scolarité, du cycle 2 à la Terminale, dans le but de mettre à jour les écoles, les enseignants et les élèves aux avancées technologiques en constante progression, et ce peu importe la classe sociale ou le niveau scolaire ; il convient surtout d’éduquer des citoyens en leur permettant de vivre avec leur temps. 

Cet atelier permettrait d’apprendre à décrypter et vérifier les sources et l’information tout en devenant conscient et curieux de l’actualité. En effet, la quantité d’informations à disposition est devenue colossale avec les années, notamment grâce aux réseaux sociaux ; il donc est important, surtout pour un enfant, d’apprendre à trier pour mieux se ressourcer, en évitant de croire à des renseignements erronés. 

Les sources de média sont également nombreuses et nécessitent une appropriation, ou bien une réappropriation, puisqu’il existe aujourd’hui la presse écrite, la radio, la télévision et internet. L’éducation aux médias apprendra à mieux gérer son utilisation des médias, en ayant conscience de ses limites.

Comment sera-t-elle mise en place ?

Cette action d’éducation pourra se modeler à travers la visite d’un journaliste dans les classes, ou bien l’inverse, la visite d’une école au sein d’une société de rédaction. Dans les deux cas, les élèves assisteront à l’intervention d’un professionnel du milieu. Cet atelier vise à s’organiser de façon occasionnelle dans l’année ; des créneaux horaires par semaine ne seront pas mis en place puisqu’il ne s’agit pas d’une discipline mais bien d’une sensibilisation traversant divers enseignements, comme l’Histoire, la Géographie, la Français et les langues vivantes. Cette éducation se transmet également à travers le Pass Culture qui sera étendu à la rentrée prochaine. Il sera accessible dès la classe de 6ème avec un accès très important à l’art et la culture, surtout à travers un biais de pratique. 

Le ministère de l’Éducation a pour objectif d’installer solidement cette éducation aux médias en faisant de celle-ci une Grande Cause nationale ; il s’agit d’un label officiel attribué à un organisme à but non lucratif ou à un collectif d’associations, par le biais d’un concours public et dont la décision finale est entre les mains du Premier ministre. En l’occurrence, cette année, le choix sera à la Première ministre de déterminer si l’éducation aux médias doit se voir attribuer ce prix.

Qu’est-ce qui est abordé lors de l’éducation aux médias ?

Les principaux éléments abordés seront, comme le thème de la Semaine de la presse et des médias l’indiquait, « L’info sur tous les fronts ». Les informations se multipliant à une vitesse qui nous échappe à travers les diverses sources de média, il devient urgent de mettre les élèves à niveau en s’assurant qu’ils sachent différencier une bonne et mauvaise source ou information. Il sera également abordé l’importance en tant que citoyen, peu importe son âge, d’avoir, grâce à cette multitude d’informations, une opinion, un esprit critique et un sens de l’engagement. Savoir se tenir informé de l’actualité est essentiel pour évoluer au sein d’une société. 

La visée de cet atelier est effectivement d’apporter une véritable dynamique démocratique à chaque élève, en le rendant actif et responsable au sein du milieu dans lequel il grandit. Cette sensibilisation vaut aussi pour les données personnelles de chacun sur internet ; elle permet de réaliser la portée, l’impact et la pérennité d’une information publiée. 

Les dangers des médias numériques et des réseaux sociaux, tout particulièrement, seront abordés de manière à limiter les dégâts qu’ils peuvent causer, surtout dès le plus jeune âge. 

L’arrivée d’un atelier d’éducation aux médias promet d’aider les élèves, peu importe leur profil, à maîtriser tous les outils servant à consulter des informations sans se laisser influencer par de mauvaises sources. Cela aura certainement un impact positif quant à la curiosité et l’intérêt pour les médias. 

The post L’éducation aux médias pour tous les élèves de France first appeared on Cours Thalès.

Generated by Feedzy