Un des objectifs du projet CPER 2021-2027 Énergie Électrique 4.0 (EE4.0) est de développer des collaborations entre les laboratoires de Génie Électrique et des Sciences Humaines et Sociales (SHS) au travers de projets financés. En effet, avec une insertion croissante des énergies renouvelables, l’électrification de la mobilité et les possibilités offertes par le numérique, de nouvelles applications et usages apparaissent qu’il est nécessaire d’étudier à la fois sous le prisme technologique mais aussi des SHS.

On peut ainsi citer les exemples suivants :

– La production des énergies renouvelables avec :

•    les impacts de l’installation des zones de production,

•    la règlementation,

•    leur appropriation par la société,

•    la réduction appropriée des nuisances comme le bruit,

L’urbanisme, l’économie et le droit sont notamment des domaines de recherche qui pourraient être intéressés par ces collaborations.

-Les nouveaux réseaux et leurs communautés énergétiques avec :

•    l’organisation de ces nouveaux réseaux,

•    leur appropriation par les utilisateurs,

•    leur règlementation

Ici, c’est la sociologie, voire la psychologie, l’économie ou encore le droit qui pourraient trouver ces projets intéressants.

-Les nouvelles applications dans le domaine de la mobilité avec :

•    l’appropriation de la mobilité électrique ou électrifiée,

•    l’aménagement des espaces terrestre et maritime à ces nouvelles mobilités (implantation des sites de recharges…)

•    le développement d’outils d’étude et de conception de la mobilité intégrant le comportement humain (modèle de comportement, simulateur de conduite réaliste…)

A nouveau, l’urbanisme, le droit, la sociologie, l’économie et l’environnement sont des domaines de recherche qui pourraient participer au développement de ces sujets.

-La nécessité de mise en place de filières de recyclage en particulier autour des convertisseurs de puissance et des machines électriques qui intègrent des nombreux matériaux critiques

L’économie et l’environnement sont des domaines de recherche qui pourraient trouver un intérêt à développer un sujet commun avec nos équipes.

Au travers de cette liste d’exemples, on aperçoit un grand nombre de sujets nécessitant des compétences technologiques pour mieux comprendre, dimensionner et contrôler les systèmes électriques, mais aussi dans le domaine des SHS puisqu’avec l’apparition de ces nouveaux usages, l’homme devient de plus en plus acteur au sein des systèmes électriques. Cette courte liste montre déjà la variété des potentielles collaborations sur des sujets très actuels qui ne demandent qu’à être explorés davantage. Aussi, pour les chercheurs intéressés, nous proposons un premier échange avec l’équipe de direction du projet EE4.0 pour présenter le projet et aussi identifier des projets potentiels qui pourraient être financés dans ce cadre.

Responsable du projet EE4.0 : Stéphane Clénet, professeur en génie électrique, ENSAM

Si vous souhaitez répondre à cette proposition et/ou obtenir des informations complémentaires, merci d’envoyer un message à l’adresse : Adresse e-mail en indiquant, en objet du mail, « Projet interdisciplinaire EE4.0 »

date : jusqu’au mardi 05 septembre 2023 🌐

Generated by Feedzy