Cette journée d’étude vise à étudier l’écriture littéraire de l’ « orientalisme intérieur », soit la manière dont la littérature représente les dominations territoriales au sein d’un espace national, en tant qu’elles peuvent être pensées à partir du modèle de l’orientalisme proposé par Edward Saïd, alors étendu à d’autres contextes et discours. Comment certaines régions se sont-elles vues assigner à une altérité au sein de la nation ? Comment la littérature participe-t-elle à la construction d’une hégémonie culturelle et politique interne ?

Dans L’Orientalisme, l’Orient créé par l’Occident, Edward Saïd montre que l’Orient n’est pas un fait de nature inerte, mais une entité géographique et culturelle produite par des discours. Chez Edward Saïd, l’idée de la production de l’Orient comme espace imaginaire émerge de façon relationnelle, dans son rapport à l’Occident. La cohérence de l’Orient est donc une fabrication discursive, liée à l’hégémonie complexe de l’Occident.

Evenement en hybride : lien d’accès à la vidéoconférence zoom

ID de réunion : 964 5622 1506

Code secret : 074851
date : jeudi 15 février 2024, 09h-17h 🌐

Generated by Feedzy