Il ne s’agit pas ici de parler de pâtisseries mais d’une théorie économique qui cherche à encadrer les activités humaines par un plafond écologique (pour respecter les limites de la planète) et un plancher social (pour que chacune et chacun ait une vie digne). Fruit du travail de l’économiste britannique Kate Raworth à Oxfam (2012), la Doughnut Economics suscite l’intérêt de quelques collectivités locales en 2019-2020, qui décident d’appliquer ce cadre d’analyse et ses indicateurs à leur action. D’Amsterdam à Dunedin (Nouvelle Zélande) en passant par Grenoble, comment ce donut devient-il une boussole pour l’action publique, un outil d’évaluation des politiques publiques, un outil de communication… ?

Clothilde Saunier est doctorante au Centre d’Études et de Recherches Administratives, Politiques et Sociales (CERAPS, UMR 8026) depuis 2022. Sa thèse, financée par l’ADEME et la Région Hauts-de-France, porte sur l’appropriation du donut par des collectivités locales.

Rencontre gratuite, ouverte à tous.

Sur inscription.

Cette rencontre est organisée dans le cadre du 15e Printemps des sciences humaines et sociales « Penser le changement cllimatique », du 28 mars au 18 juin 2024. 

date : mardi 02 avril 2024, 17h-18h30 🌐

Generated by Feedzy